Lève le doigt

Texte issu d’un carnet de route  » Les nuits dehors  »

On dirait que mon subconscient ce réveil petit à petit ce soir, pour commettre une chose horrible à l’autre interaction des parallèles de la vie.
Déjà hier soir les risques étaient forts, un insecte se suicidant sous mes yeux dans une superbe Loop autour de ma bougie
Ma 8/6 me joue encore des tours et je picole, picole, picole…
Je n’ai plus le contrôle, les lumières de la ville se Goghinise! et je rêve en sombrant doucement…

4 arbres dans le vent
4 arbres dans le ciel
4 arbres dans l’eau
4 arbres dans la terre

Ca y est je dors! chut!

Zian